Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'INFIRMIÈRE ...

Lien avec l'auteur

LA PANTHÈRE ROSE - SAXO

J'ai quitté ma région, car j'en avais assez des nuages gris et bas. Ils volaient mon soleil.  Bien sûr, le Nord c'est "sympa", toutefois j'ai besoin d'air. J'ai besoin de humer le goémon d'une autre mer, changer de ciels, admirer d'autres bâtisses, entendre d'autres histoires, voir et chérir d'autres visages. J'ai surtout besoin d'oublier un amour. Et en trois mots, changer de vie.

gif-dolls-z3CaashL92.gif

J'ai tout laissé, ma maison, mes amis. Rares sont les personnes qui savent où je suis. Changer de paysage, partir, respirer le grand large ...

www.animated-gifs.eu-2931708.gif

J'aime l'été, les plages, le sable chaud, les pieds dans l'eau, me dorer au soleil. Ici, tout est magique !

Même les couchers de soleil sont des fresques ! Du rose, du parme au doré orange, des nuances délicates à rester coi.

Ici, le peintre a joué son va-tout ! C'est sa plus belle exposition, grandeur nature ! Sur la toile naturelle, il a jeté toutes les couleurs de son aquarelle.

Demain, il fera chaud !

  affaires-cutes-nGt2V1CJmS.gif

Je profite des derniers rayons, afin de me mettre au diapason de mes nouvelles collègues.

67432281_c1e4cb96e5_m.jpg

 gif-dolls-COLpf5oN7V.gif

Les infirmières de cet hôpital sont dorées comme des petits pains, qui seraient tout justes sortis du four.

Ce qu'elles sont jolies dans leurs blouses courtes, bleues comme le ciel! Dans leur pantalon en cotonnade légère, blanche comme l'écume de la mer.

Comment est-il possible de ne pas aller bien, en entrant dans cet hôpital?

Rien qu'un sourire, d'un petit pain doré, vous remet un homme sur pied ! Oui, bon, c'est un peu grivois. Toutefois, sans un brin de sourire et de rire, sur la vie, je meure! J'ai donc décidé de rire de tout ! Au fond, la vie est un film ...

 young-woman-doctor-medical-professional-attractive-assistant-employee-standing-white-lab-coat-vector-illustration-39489653.jpg

Ça y est. C'est fait. J'y suis depuis quelques semaines !

Les médecins semblent "cool". Parmi eux, il y a quelques femmes. Au milieu de cette gente masculine, elles me donnent la sensation de se prendre au sérieux.

Bah, cela leur passera !

Je ne voulais pas retourner en médecine générale ou autre. J'avais postulé pour un service en gériatrie. J'étais trop attachée à mon dernier public, les personnes vieillissantes. C'était difficile, éreintant, mais au combien gratifiant! Et une leçon de vie sur tous les plans. 

Rien ne vaut le regard chaleureux, la tendresse, la véracité d'un grand vieillard ! C'est un enfant qui a appris ! Il n'a plus de masques ! Il est vrai, dans ses qualités et dans ses manques. Et quelle « rigolade » !

Je garderai un souvenir très vifs des sept années dernières. Je me suis régalée à leur contact. Régalée, car l'expérience était vraiment très forte et souvent très drôle.

Toutefois, j'y penserai plus tard. Attention, la nostalgie te guette, ma belle !

affaires-cutes-8WsLQ3lpEj.gif

Donc disais-je, je désirais demeurer dans une spécialité non encore reconnue, la gériatrie. Et voilà que je suis envoyée sur poste, en cardiologie. Pas  cool ! C'est une spécialité trop pointue, et complètement en dehors de mon projet !

En outre, la directrice des soins infirmiers (D.S.I.) ne me dit rien qui vaille! Je suis certaine de ne pas obtenir la formation spécifique pour la spécialité "cardio". Je ne le sens pas du tout ! Nous, les infirmières, nous sommes censées tout connaître, tout savoir, tout affronter comme des magiciennes.

Nous serions des généralistes, ayant de prétendus pouvoirs de supers-spécialistes. Acquis certes  par l'opération  du Saint-Esprit ! Humm, nous serions donc très, très ... je ne trouve pas le mot ... Ah oui, wonder women ! C'est cela ...

nurse-11839781.jpg

Et en plus, cette fois, je suis effarée. Ici, les médecins ne rédigent pas leurs prescriptions, ce sont les infirmières qui le font ! Et ils signent quand il pleut ! C'est un euphémisme.

Nous sommes en quelle année déjà? Ah, oui, en 1992. Eh bien, cela ne se passera pas ainsi avec moi. Juridiquement, nous sommes responsables des erreurs des médecins ! Donc je leur tends le stylo. Il me scrutent, perplexes, en silence. Ils prennent le stylo et rédigent. En silence et avec un sourire, c'est bon, cela fonctionne!

gifs-gratuits-L6Tswk6wlo.gif

Il faut dire que là où j'ai exercé sur mes différents postes, je n'ai jamais eu de grosses difficultés avec les médecins. A part avec l'un d'entre eux, dans un bloc opératoire, un médecin-anesthésiste. Il n'aimait plus les femmes, car la sienne l'avait quitté ... pour une autre femme.

Les pauvres infirmières travaillant avec lui, souffraient beaucoup de son  comportement agressif et humiliant. Je n'ai pas lâché, je lui ai tenu tête avec beaucoup d'humour. Je l'ai même défié par rapport à la mort. Une nuit, que j'étais allée danser, je l'ai rencontré au bar du lieu. Il m'a remerciée. J'avais fait un heureux, en lui résistant et en le contrant. Espiègle, je lui ai dit, dans un sourire : 

- Vous êtes maso peut-être ...

J'ai ri. Il a ri. Il était guéri.

 affaires-cutes-hTCjtdUaRI.gif

Je suis quelqu'une qui a "bourlingué". Je considère qu'à la sortie des études, il reste l'essentiel à terminer : s'injecter la pratique, dans les cellules, en  perfusions lentes ! C'est la mise en mémoire cellulaire, par l'apprentissage de terrain !

En conséquence, perfectionniste, je suis l'une des rares infirmières sortant d'école, à avoir demandé à "rouler " sur les postes. Et, afin de ne pas m'encroûter dans un système, j'ai changé plusieurs fois d'établissement et de région ... Le perfectionnisme est une maladie comme une autre. Oui, oui, je me soigne ...

Dans les hôpitaux, j'ai constaté que les médecins et les chirurgiens sont souvent des gens passionnés par leur travail. Et par leur mission de service public !

Au sein de cette population particulière, les gens à "grosse tête" sont rares. A l'exception parfois, de ce que l'on nomme entre nous, "les mandarins".

Je n'en dirai pas autant, d'autres corps hiérarchiques de ce monde, assez fermé, replié sur lui-même ! ...

 

city-night-building-house-medium.jpg

J'hallucine ! A l'aide ! Les infirmières modifient les traitements sans autorisation. Sans prescription du cardiologue ! Alors là, c'est le bouquet !

En creusant un peu, en observant et en posant des questions, je m'aperçois qu'elles méprisent le cardiologue.Et n'est-ce que du mépris ? 

Pourquoi ? Mais il est très bien ce cardiologue, il me semble très compétent et rigoureux, que lui reprochent-elles ? 

 gif-dolls-rCWRuY5vow.gif

Non, pas vrai ! Je suis tombée sur celle-ci, lisant un résultat d'examen. Derechef, la main levée dans l'armoire à pharmacie, elle a changé le traitement, modifié les pilules :

- Tu ne demandes pas d'abord au "cardio" ? Tu lui as montré les résultats de labo ?

- Pouf ! Mais non, pas la peine, nous sommes habituées !

- Quel est le problème avec lui ?

- Non, rien, mais avec le patron, on a l'habitude ! Avec celui-ci, c'est différent. Et puis c'est un Italien, il a le sang un peu vif ! Donc on garde nos habitudes ! C'est le patron qui commande ! Le chef de service , ajoute-t-elle en me regardant avec intensité, dans les yeux! Cela fait des années ...

Je n'ai pas répondu, mais n'en pense pas moins. Je respecte la place de chacun. Je rendrai "sa" place à ce cardiologue, dans le respect de sa fonction. Je respecterai sa légitimité. Je lui montrerai tous les examens qui me parviendront, en silence et avec un sourire ...

 gifs-gratuits-VSf8BrNgRC.gif

La D.S.I. m'a convoquée. Assise derrière son bureau, elle faisait de grands gestes, à l'italienne. Une esquisse de sourire faux aux lèvres, elle a plongé son regard dans le mien.

- Ce que vous êtes positive! Vous demandez et vous obtenez !

En souriant, timide mais courageuse devant cette armoire à glace ronde, sur pieds, au visage mielleux et sournois, je dis:

- Je vous demande pardon, Madame, j'ai demandé la gériatrie, je me retrouve en cardiologie,

- Oui, naturellement, mais il n'y a pas de poste en gériatrie, et puis, j'aimerai que vous fassiez l'école des cadres...Vous savez, vous avez le profil. Et puis, il faut le savoir (silence observateur)... de toutes façons, vous le savez probablement ! L'esprit positif demande a ce que l'on efface de son propre cerveau tout ce que l'on a appris, on remet le cerveau à zéro pour apprendre de nouvelles choses! (respiration et silence). J'ai des projets pour vous !..."

gif-dolls-CIpRse2An9.gif

" Chère Madame, vous avez une façon très personnelle de voir ce qui est positif ou non !  L'école des cadres, ce n'est pas du tout mon projet professionnel ... Je me suis renseignée. A part la gestion du personnel, soit le planning d'activités et quelques notions d'organisation de service, il n'y a pas de formation de management des équipes. Donc ne parlons pas de management de projets. Je vais bigrement m'ennuyer. J'ai d'autres points de vue, Madame ",  répond mon discours intérieur.

- Que prévoyez-vous pour ma formation spécifique à la cardiologie? Je n'ai pas été formée à cette spécialité. C'est un domaine pointu, dont la technologie évolue très rapidement" lui dis-je. Je ne peux accepter.

www.animated-gifs.eu-6164458.gif

Le front de la dame se plisse. Puis ses sourcils se lèvent. Puis se froncent. Ses yeux fixes, comme absents, noircissent ... un regard de banquier qui refuse de dévoiler ses sentiments ou ses opinions ...

Elle dit froidement :

-  Oui, oui, nous verrons, nous verrons. J'aimerai vous rencontrer régulièrement. Il est bon que je sache ce que ressent notre nouveau personnel...

- C'est cela, oui ! comptez toujours là-dessus, pense-je...

Dans cette atmosphère déconcertante, je prends congé d'elle et quitte son bureau. Je traverse sa bibliothèque.

Sans que cela n'arrête mon élan, un titre de revue agresse mon esprit. Celui-ci reste comme bloqué, fixé sur son message contenu : "Les Nouveaux Pouvoirs Dans les Hôpitaux"...

 "Non, mais !... Qu'est ce que c'est que cet hôpital ?

Où suis-je tombée ? "

sexy-nurse-13234287.jpg

gif-texte-animes-qLjxxo0zN0.gif

 

 

elamarriti@gmail.com

 

Les commentaires sont fermés.